Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Mais quelle est cette sphère?

 

Et pourquoi diantre un titre pareil pour parler de bouquins?

 

Eh bien... sachez que lorsque l'on aime les mots, chacun d'entre eux comptent !  Sans oublier leur sens, leurs connotations diverses, leurs apparats mieux connus en cours de français sous le terme de "figures de style".

 

"Voyage au centre de ma sphère" est avant tout un hommage aux hommes et femmes de lettres.

 

Evidente était donc la nécessité pour moi de glisser d'emblée un petit clin d'oeil à la littérature classique.  C'est chose faite puisque vous aurez très certainement reconnu l'évocation d'une des oeuvres de Jules Verne.  Je la cite?  Noooon, je ne ferai pas cet affront à votre culture générale !

 

Il y a ensuite dans chacun de ces termes, un sens tout à fait personnel qui m'est cher.

 

Voyage : comment ne pas voyager lorsque l'on se laisse emporter par son imagination?  Mais plus encore!  "Voyage" est une ôde à ma terre de coeur.  Celle qui me fut donnée d'étudier à l'école, d'adorer en foulant sa terre d'histoire, ma main enserrée dans celle de mon cher et tendre...  J'ai nommé la Grèce.  Je ne vous en dirai pas plus ici, mais je vous en parlerai !

 

Centre :  je me pose à l'instant la question de la nécessité d'avoir un "centre".  Je ne parle pas de mon nombril !  J'entends plutôt un point, une réflexion qui nous permette de nous remettre en question; de nous recentrer.  Et puis, qui dit centre dit foyer, dit accueil, dit encadrement, dit m** à la solitude !  Je viens de répondre à ma question...

 

Sphère me renvoie à l'harmonie, la douceur, la rondeur, le monde... l'atmosphère.  J'attache beaucoup d'importance au fait d'associer un contexte, une ambiance aux objets, aux activités et, naturellement, aux livres.  Chacune de mes lectures a l'odeur et la couleur du lieu où elle m'a apprivoisée.  Une gare, une caravane, ma terrasse, le grand jardin de mon enfance, un bus scolaire, le bord de la piscine au pied du mont Messa Vouno, le dos calé contre le crépit des bureaux...

 

Bien-sûr,  je serais un modèle d'ingratitude si je ne reconnaissais pas le but premier de ce blog.  Celui de vous parler mes écrits; à commencer par La sentence de Calliope, mon premier roman.

 

L'histoire d'une histoire.  Le fin mot de l'histoire.  Une histoire de mots.

 

 

 

Partager cette page

Repost 0